Les 5 grades Martinistes:


Organisation : Les 5 grades Martinistes:

L’Ordre martiniste, tel que l’a conçu Papus, se partage en plusieurs grades, chacun d’entre eux donnant lieu à une cérémonie rituel au cours de laquelle est dispensée une Initiation.

On y est d’abord reçu au premier grade en qualité d’Associé, qualité indispensable pour assister aux réunions rituelles.

Puis, si le nouveau martiniste Associé persiste dans son intérêt pour l’Ordre par la qualité de son travail ainsi que de son comportement, s’il en est jugé digne, on lui confère le deuxième grade d’Associé à Initié.

Enfin, il peut atteindre le troisième grade de Supérieur/Sage Inconnu qui lui donne la plénitude de l’initiation martiniste.

 Un quatrième grade, dit de Supérieur Inconnu Initiateur, peut être délivré à ceux qui seront appelés par leurs qualités pédagogiques et fédératrices, pour diriger un groupe ou un chapitre (le terme varie selon les ordres) et recevoir à leur tour des impétrants.

 Au-delà, il existe des Grands Initiateurs ou des Philosophes Inconnus (les deux expressions sont équivalentes) appelés à des fonctions plus importantes. Chaque grade donne accès à un enseignement qui lui est propre.

La décoration du local où l’on se réunit, tout comme l’habillement des membres change à chaque grade, avec, cependant une plus grande sobriété que celle des loges maçonniques.

Chaque groupe ou chapitre est dirigé par un membre ayant la qualité de Supérieur Inconnu Initiateur ; il est assisté par un collège d’officiers qui l’aident particulièrement dans les cérémonies de réception. Cependant, il ne faut jamais perdre de vue que l’initiation martiniste ne se fait que d’initiateur à récipiendaire et qu’elle peut être aussi valablement transmise en l’absence de tout témoin.

 L’ordre est mixte,  ouvert à tous ceux et celles qui en manifestent la volonté, sous réserve de l’opinion que peuvent se faire, au cours de différents entretiens préalables, les supérieurs inconnus du groupe ou du chapitre.

Il fut cependant une époque où la qualité de maître maçon était requise, mais cette règle ne subsiste plus que dans quelques organisations. Ni le niveau d’études, ni la position sociale, ni tout autre critère extérieur à la vie initiatique ne peut être pris en considération pour l’acceptation ou le refus d’un nouveau membre. Seul, le DÉSIR de recherche Spirituel seulement, dans l’acception Saint-martinienne de ce mot (que je vais tenter de définir dans la dernière partie de cet article) peut faire d’un profane un Martiniste et c’est devant sa conscience, et sa conscience seule, qu’il doit en répondre.

Langue

Où nous trouver

Qui est en Ligne

Nous avons 10 invités et aucun membre en ligne