Histoire

Le "Martinisme" est un courant de pensée dont les origines sont, dans l'absolu, aussi anciennes que la tradition à laquelle il se rattache : la mystique judéo-chrétienne, elle-même héritière de la connaissance qui a essaimé dans tout le bassin méditerranéen.

Louis-Claude de Saint-Martin (1743 - 1803), sous l'égide duquel l'Ordre Martiniste a été fondé, est un théosophe.

La Théosophie est la doctrine chrétienne des XVIe. et XVIIe. siècles, tantôt populaire et mystique, tantôt érudite et philosophique, représentée par Paracelse, Boehm, Weigel, Fludd, etc., et qui se caractérise par la réflexion analogique ou l’illumination intérieure, l'expérience spirituelle, les notions : d'émanation, de chute originelle, d'androgynat, de Sophia, de réintégration, d'arithmosophie, et surtout de double force". (A. Faivre, Encyclopaedia Universalis, t. 15). La théosophie (à ne pas confondre avec la Société Théosophique, mouvement créé en 1875) se détache des églises constituées qui souvent survolent, lorsqu'elles ne passent pas sous silence, certains points de doctrine ou de praxis. Sans pour autant négliger la recherche documentaire, l'Ordre Martiniste ne se sent pas limité par l'histoire. L'histoire constitue un cadre qui, par ses inévitables lacunes, se prête à des remaniements et à des mises au point au fur et à mesure que de nouveaux documents confirment ou infirment les anciennes hypothèses.

L’Ordre Martiniste prend ses sources dans les structures cachées des grandes lignes des mouvements de pensée aboutissant à la contemplatio, la paix de l'esprit. A l'instar des anciens alchimistes, pour y parvenir il propose laborare et orare. Certains chercheurs n'ont pas hésité à donner comme source de ce mouvement des confréries hermétiques du XIe siècle. Robert AMBELAIN, notamment, cite l'Ordre des Frères d'Orient, qui aurait été fondé à Constantinople en 1090, et fait remonter la généalogie de l'Ordre aux courants gnostiques alexandrins de l’Ier au Vème siècle. De telles hypothèses en valent bien d'autres, mais les seules sources que l'on peut avancer sans crainte sont à puiser dans l'histoire telle que nous la rapportent les documents authentifiables, ainsi que dans la tradition vivante de l'Ordre.

Langue

Où nous trouver

Qui est en Ligne

Nous avons 18 invités et aucun membre en ligne