CE QUE N´EST PAS LE MARTINISME

Parvenu à ce point de mon propos, il nous semble indispensable de faire quelques mises au point afin que ne subsiste aucune ambiguïté

Le MARTINISME N´EST PAS UNE SECTE

En premier lieu, il faut déclarer haut et fort que le martinisme n’est pas une secte pour la simple raison que l’on ne demande pas d’argent aux adhérents (hormis une participation raisonnable aux frais de fonctionnement, celle-ci étant fixée collégialement), que l’on n’y impose pas une doctrine et une pensée unique, qu’on y laisse libre les membres de poursuivre leur vie privée (conjugale, familiale et professionnelle) en toute liberté, étant bien entendu que ce sont précisément ces méthodes financières, intellectuelles et morales ci-dessus dénoncées qui caractérisent les sectes et les font reconnaître par les gens libres et avertis. Aucune des enquêtes officielles qui ont été menées en France (par l’Assemblée nationale, entre autres) sur les sectes n’a classé le martinisme au nombre de celles-ci.

LE MARTINISME N´EST PAS UNE FORME DE FRANC-MAÇONNERIE

En second lieu, il serait bon de corriger une confusion fréquente qui voudrait assimiler le martinisme à une forme de franc-maçonnerie.

Le martinisme n’est pas une obédience maçonnique,  il est absolument indépendant de toute organisation maçonnique, même s’il entretient généralement d’excellentes relations avec les obédiences qui pratiquent une maçonnerie initiatique, c'est-à-dire empreinte de la pensée traditionnelle telle que je l’ai définie au début de cet article. Il y a incontestablement convergence de vues entre les maçons respectueux de la tradition mystique, et les martinistes, sachant que la double appartenance est fréquente.

De plus,  nous ajoutons ceci, pour répondre à certaines accusations qui ont traîné, et traînent encore de-ci de-là, le martinisme n’est en aucun cas une copie de la franc-maçonnerie, même si dans ses structures et son système hiérarchique, il semble s’en rapprocher.

Le martinisme entretient souvent des relations privilégiées avec le Régime Écossais Rectifié pour les raisons précédemment exposées, qui ont voulu que Saint-Martin et Willermoz fissent un bout de chemin ensemble ; la pensée martiniste survit également dans de nombreuses loges de cette maçonnerie particulière, pratiquée presque exclusivement en France et en Suisse.

De nos jours, la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra et, plus particulièrement, la loge « la France », sont animées par un esprit martiniste sans pour autant renier leur appartenance à l’Ordre des Franc-maçons.

De même, certaines loges de la Grande Loge de Memphis-Misraïm, dont Robert Ambelain fut le réveilleur et le Grand-maître, est très proche de l’Ordre Martiniste Initiatique, fondé en 1968 à l’initiative de frères maçons

LE MARTINISME N´EST PAS UNE ÉGLISE

En  troisième lieu, le martinisme, s’il proclame son attachement au Christ et sa fidélité au christianisme non confessionnel, ne saurait être assimilé à une Église.

Tous les membres de l’Ordre demeurent libres de pratiquer la religion chrétienne de leur choix ou de n’en pratiquer aucune.

Le fait que le martinisme ait toujours entretenu d’étroites relations avec l’Église Gnostique Universelle (fondée par l’abbé Julio et au sein de laquelle certains membres éminents du martinisme exercèrent des fonctions sacerdotales) ne met nullement en cause l’indépendance réciproque de ces deux organisations.

Langue

Où nous trouver

Qui est en Ligne

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne